Point de presse du 14 septembre portant sur l'environnement

C'est sur le bord du magnifique lac Selby à Dunham que j'ai abordé le thème de l'environnement et de l'importance de protéger notre biodiversité dans Brome-Missisquoi. C'est d'ailleurs le point de presse qui a provoqué le plus de retombées depuis le début de la campagne, avec des articles publiés dans L'Avenir et des Rivières, Le Guide et le Granby express (trois journaux du même consortium), La Voix de l'Est, la radio M105 et celle de Radio-Canada Première Estrie, ainsi qu'une entrevue télé à TVA Estrie. Voici le communiqué distribué aux médias qui résume de mon exposé.


Parlons biodiversité et environnement… Sérieusement !

Brome-Missisquoi, le vendredi 14 septembre 2018 – C’est sur le bord du Lac Selby, à Dunham, qu’AndréanneLarouche, candidate du Parti Québécois, a choisi d’aborder l’importance de protéger nos lacs et nos rivières contre l’introduction de produits nocifs. « On a sous nos yeux un exemple de travail admirable de citoyen-ne-s de l’Association pour la protection de l’environnement du lac Selby qui existe depuis le début des années ’80. Je souligne d’ailleurs la présence de François Charbonneau, président de l'APELS, de Gilles Nadeau, trésorier et Jean Binette, également de cette association depuis 1990. La bataille contre les cyanobactéries a été marquée par les efforts constants et répétés de citoyen-ne-s, appuyé-e-s en cela par la ville, ainsi que par le programme quinquennal mis en place par l’association pan-québécoise, le RAPPEL (Regroupement des associations pour la protection de l’environnement des lacs et des bassins versants). Grâce à des initiatives citoyennes, on a revitalisé les berges, ramassé les détritus, mis en place des corvées avec étudiants et riverains, planté arbres et arbustes, raclé la boue afin d’améliorer la qualité de l’eau du lac. C’est ce genre d’actions que je m’engage à soutenir quand je serai élue députée », a clamé Andréanne.

Malgré tout ce travail très méritant, il faudra faire plus pour réduire à la source les polluants qui pénètrent dans nos lacs et rivières. Cela exige plus d’efforts du gouvernement du Québec et le Parti Québécois au pouvoir s’attaquera à cette tâche en procédant à la mise à jour de la Politique nationale de l’eau :
·       Qui renforcera les dispositions de la loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à garantir leur protection; les villes de Brome-Missisquoi s’alimentent en eau potable dans les rivières ou par des puits de surface ou artésiens.  Toutes ces sources d’eau sont vulnérables.
·       En adoptant une réglementation musclée et en assurant une surveillance des nappes d’eau souterraines. Une récente étude prouve que le niveau des nappes phréatiques baisse dans la région.
·       En poursuivant les efforts du Programme d’acquisition de connaissance des eaux souterraines et afin d’évaluer la vulnérabilité de toutes les nappes phréatiques de notre région;
·       En prenant en considération la vulnérabilité et l’irremplaçabilité des sources souterraines dans les dispositions du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection.
·       En redonnant aux municipalités la capacité d’augmenter les distances séparatrices entre les sources d’eau et les activités nuisibles à la qualité de l’eau.
·       En permettant aux municipalités de créer des programmes de rétribution des services environnementaux, particulièrement en matière d’eau, et participer à leur financement.
« Je rappelle que j’ai également lutté, avec le député Christian Ouellet, député fédéral de Brome-Missisquoi et le Comité d’environnement de Dunham, contre la construction d’une station de pompage et l’inversion du flux dans l’oléoduc Montréal-Portland. Imaginez une fuite! L’eau est essentielle à la vie. C’est pourquoi, au Parti Québécois, on en fait une priorité » ajoute-t-elle.

« Comme adjointe parlementaire de Christian, j’ai aussi participé avec mon mentor, dès 2007, au lancement du projet de développer un train entre Sherbrooke et Montréal. Il est donc dans mes plans, comme députée, de développer le transport en commun dans Brome-Missisquoi, par train ou par bus. Notre chef, Jean-François Lisée, proposait lors du lancement des engagements du Parti Québécois en environnement, de favoriser la construction d’autobus scolaires électriques et de petits camions électriques pour un transport de proximité pour les marchandises en régions, complémentaires à des projets comme le train qui transporterait aussi des marchandises. Je m’engage à soutenir ces innovations dans Brome-Missisquoi », 

Globalement, le Parti Québécois prend l’engagement de rendre la lutte contre les changements climatiques prioritaire. Lorsqu’il est question de protection de l’environnement, il est primordial de développer un modèle social et économique qui saura être durable, c’est-à-dire qui laissera notre territoire dans un état similaire, voire meilleur, aux générations qui nous suivront. Pour ce faire, le PQ-BM propose :
·       D’adopter une stratégie de transformation industrielle qui mène vers l’économie verte qui mise sur un meilleur accès au capital des entreprises, à la recherche et à « l’innovation verte » et un meilleur marché du carbone.
·       De faire en sorte que le gouvernement du PQ soutienne activement les entreprises innovantes de BM qui contribuent à l’économie verte.
·       D’encourager l’utilisation du bois produit sur le territoire de BM dans la construction de nos bâtiments
·       Que les programmes du Fonds vert seront revus en profondeur afin qu’ils servent le plus possible à la lutte contre les changements climatiques.
« J’aimerais souligner une autre décision municipale, à Sutton cette fois. Mon conjoint, Richard Leclerc, avait présenté, il y a plus de deux ans, une proposition pour bannir les bouteilles de 500ml des édifices publics de cette municipalité. Le nouveau conseil municipal l’a renforcée le 4 septembre dernier en adoptant une résolution plus efficace encore. De plus, des citoyens de Sutton ont aussi créé en juin dernier le mouvement Sutton Zéro Plastique afin de sensibiliser les citoyennes et les citoyens de l’importance de réduire l’usage de tout plastique à usage unique, ce que je soutiens ardemment » explique la candidate pro-environnement!

« Finalement, sur le plan de la gouvernance, le Premier Ministre Jean-François Lisée conservera la responsabilité du développement durable. Il fera adopter une loi affirmant la primauté de la compétence du Québec en matière d’environnement, et une loi « antidéficit climatique. La protection de notre biodiversité et de notre environnement, dans Brome-Missisquoi et ailleurs, c’est une question de survie », conclut-elle!


À propos d’Andréanne Larouche : militante en environnement, elle est membre du conseil d’administration du Groupe Écosphère depuis 2012, organisation qui a créé la Foire Écosphère dans le village de Brome, qui est maintenant présentée à Gatineau, Magog, Montréal et Québec. Elle est aussi membre du groupe BiodiverSutton et elle soutient Sutton Zéro Plastique.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire